Quelle VMC choisir pour la rénovation d’une maison ?

La pose d’une VMC est un choix indiscutable pour assurer la qualité de l’air dans une maison. Vous pouvez toujours installer ce type de système même pendant la rénovation de votre habitation. Il suffit de trouver le modèle qui vous convient et l’installer correctement pour profiter des avantages du système. Vous pouvez faire un choix entre les systèmes suivants.

Une VMC simple flux autoréglable

Une VMC autoréglable est souvent considérée comme étant un système rudimentaire. Mais, cela ne vous empêchera pas de profiter de sa performance et de son efficacité. Ce type d’installation peut faire circuler efficacement l’air à l’intérieur de la maison. Notez que le mécanisme est réglé dès le début sur un débit d’air constant. Ce qui fait qu’il ne fonctionne pas selon le niveau d’humidité dans chaque pièce du bâtiment.

Le mécanisme peut favoriser la perte d’énergie si vous ne faites pas attention. En effet, ce type d’installation peut accompagner un autre système pour améliorer la qualité de l’air dans votre maison. Vous pouvez par exemple utiliser en même temps votre climatisation pendant l’été. Vous devez alors vous préparer à ce genre de situation si vous voulez l’installer pendant la rénovation de votre habitation.

Une VMC hygroréglable

Ce type de VMC règle normalement les débits d’air en fonction de l’humidité à l’intérieur de votre habitation. Vous pouvez vous en procurer avant tout même avec un budget serré. Ce système peut marcher tout en limitant les effets négatifs au niveau de l’environnement. Vous aurez droit à un bon niveau de confort au quotidien avec l’utilisation de cette VMC.

Lire aussi :   Comment rénove-t-on un carrelage ?

Le système est capable de régler les débits d’air en fonction du niveau d’humidité à l’intérieur. Sa puissance d’aspiration peut alors changer du jour au lendemain selon la situation. Les bouches d’aspiration vont s’ouvrir toutes seules lorsque vous prendrez des douches. Elles seront en outre en partiellement fermées quand vous quitterez la pièce. À noter que vous avez le choix entre un modèle Hygro A et Hygro B.

Une VMC double flux

Comme son nom l’indique, ce type d’installation fonctionne en réalisant une action double. Le mécanisme est capable de réinjecter facilement des calories de l’air évacué avec l’air aspiré. Le système vous évitera alors moins de perte d’énergie au quotidien. En effet, l’air renouvelé est loin d’être plus froid qu’à l’extérieur.

Le système est normalement doté d’un échangeur thermique. Celui-ci permet de gagner jusqu’à 20 % d’énergie grâce au caisson de ventilation qui l’accompagne. Il suffit de poser les ventilateurs ainsi que les gaines comme il se doit et tout ira bien avec votre VMC.

Vous allez pouvoir profiter de l’efficacité du système après la rénovation de votre maison. Cela est dû au fait qu’un réseau va souffler de l’air neuf à l’intérieur des pièces de vie. Un autre s’occupera en outre de l’aspiration de l’air vicié dans chaque pièce humide.

Quelques critères de choix à prendre en compte

Il n’y a pas que le type de VMC à installer que vous devez choisir. En effet, vous devez aussi prendre d’autres critères en compte pour obtenir un système répondant parfaitement à vos attentes. Notez alors que le modèle que vous voulez acheter fonctionne selon le principe de base. Vous devez alors avoir des entrées d’air au niveau de façades ou des fenêtres.

Lire aussi :   Les démarches en cas de travaux de rénovation chez soi

Le système doit aussi être capable d’évacuer efficacement l’air vicié. Vous pouvez aussi vérifier la facilité de pose du système qui vous intéresse. À cela s’ajoute le prix du produit. Vous avez la possibilité de demander un devis auprès du fournisseur de votre choix pour avoir un montant clair et précis.

Post Comment